Chine haute technologie beauté Fournisseur de dispositifs médicaux
Tel / WeChat:0086 18162684887 Email:sales@beautymedicalequipment.com
EnglishFrançaisDeutschРусскийEspañol
 Modifier la traduction

Blog

» Blog

état actuel et la classification des maladies virales de la peau

07/18/2019

The virus is the smallest pathogenic microorganism known to date, and can cause a variety of systemic infectious diseases, which are highly harmful. Viral skin disease refers to skin mucosal lesions caused by viral infection, such as herpes simplex, zona, chickenpox, sputum, etc.. After the virus invades the human body, it has special tropism for various tissues, and has nerve and epidermal pro Addiction, some produce systemic multi-system clinical manifestations.

  1. The prevalence of viral skin diseases

1.1 Overview of virus infection

L'infection virale est l'une des principales causes de maladies humaines. Le virus lui-même ne dispose pas d'une structure cellulaire, ne peut pas être métabolisé par lui-même, et ne peut se propager dans des cellules vivantes d'accueil. Maintenant, Il y a plus que 500 virus communs. Certaines infections virales sont limitées à la muqueuse de la peau et ont une spécificité tissulaire des tissus épithéliaux, tels que les crachats causés par le virus du papillome humain, dysplasie de l'épiderme, Papulose bowénoïde et la douceur infectieuse. palais mou infectieuse causée par prion; certaines infections virales se manifestent principalement par la muqueuse de la peau, et il y a aussi des symptômes systémiques et multi-systèmes tels que la varicelle, variole, main, la fièvre aphteuse et de l'érythème infectieux; certaines infections virales entrent dans la catégorie des maladies infectieuses Il y a aussi des manifestations cutanées caractéristiques, telles que l'acromégalie papuleuse pédiatrique causée par l'infection par le virus de l'hépatite B, et le sarcome de Kaposi causée par une infection par le virus de l'immunodéficience humaine. Parmi les maladies virales nouvellement découvertes, en fonction de leur histoire dans la population, ils peuvent être divisés en trois catégories: 1 La maladie elle-même a reconnu depuis longtemps, mais il est pas considéré comme une maladie virale, tel que le bébé rose éruption et pityriasis rosé. herpèsvirus humain 6,7 l'infection est associée à un érythème infectieux associé à parvovirus humain B19. 2 La maladie peut déjà exister dans la population, mais il est seulement reconnu après que le virus est découvert, telles que l'hépatite C et de l'hépatite E. Il a été constaté que le plus grand nombre 40% à 74% des patients atteints d'hépatite C ont au moins une maladie au cours de l'apparition. manifestations extra-hépatiques. 3 La maladie ne peut pas exister dans la population dans le passé, il est en effet une nouvelle maladie virale, comme le SIDA, virus Ebola. Les progrès réalisés dans le transport moderne ont causé des maladies régionales à briser les frontières et se propage à des zones éloignées des conditions naturelles similaires. Les mauvais comportements tels que les troubles sexuels et l'usage de drogues par voie intraveineuse peut conduire à la propagation des maladies sexuellement transmissibles, sida, l'hépatite virale, etc.. en outre, utilisation à long terme des médicaments immunosuppresseurs après transplantation d'organes est également susceptible de provoquer une infection par le cytomégalovirus (CMV), virus varicelle-zona (VZV), virus de l'hépatite B (VHB), et le virus de l'hépatite C (VHC). L'utilisation des infections iatrogènes, telles que les transfusions sanguines et des produits sanguins, a conduit à une augmentation des maladies virales transmissibles par le sang. Ces facteurs contribuent à l'apparition et la propagation des maladies virales de la peau. Dans les années récentes, les gens ont acquis une nouvelle compréhension de la cancérogénicité du virus. De nombreuses maladies tumorales ont été trouvés associés à des infections virales, en particulier des virus à ADN, tels que les virus EB et nasopharynx, Les papillomavirus humains et cervicales, cytomégalovirus, sarcome de Kaposi et type herpèsvirus humain 8, carcinome hépatocellulaire et virus de l'hépatite B, etc.. virus à ARN tels que le virus de l'hépatite C sont également étroitement liés au développement du cancer du foie.

1.2 état d'épidémie de virus de l'herpès humain

le virus de l'herpès est un pathogène commun dans les maladies virales de la peau, et il y a 8 virus communs dans la famille des herpèsvirus humain. Virus de l'herpès simplex (HSV)-2 l'infection est très répandue dans de nombreuses régions du monde. premier rapport d'infection par le HSV-2 au monde montre que 536 millions de personnes dans le 15-49 groupe d'âge sont infectés par le HSV-2, et plus 23 millions d'infections sont ajoutées chaque année. Cas. Il existe des différences dans la prévalence parmi les pays à différents niveaux de développement. Le taux d'infection dans les pays en développement est beaucoup plus élevé que dans les pays développés, et le taux d'infection des femmes est plus élevé que celui des hommes. Analyse de la population infectée a constaté que l'infection par le HSV-2 a été principalement causée par le sexe hors mariage, principalement les agriculteurs et les travailleurs ayant un niveau d'éducation inférieur. L'herpès zoster a une incidence élevée, et les cas graves peuvent causer des névralgies insupportables, qui ne peut être ignorée dans l'étude des maladies virales de la peau. L'incidence de l'herpès zoster aux États-Unis est 3.2/1000 à 4.2 / 1000 années-personnes, et le taux d'incidence des personnes âgées 60 ans et plus est aussi élevé que 10 / 1 000 années-personnes. Âge, le genre, saison et les facteurs géographiques, VZV histoire de l'infection, Histoire de l'exposition VZV, antécédents de vaccination contre la varicelle, fonction immunitaire, etc.. sont autant de facteurs de risque. La recherche sur le virus de l'herpès se concentre principalement sur la réponse immunitaire du corps et de recherche sur les vaccins. virus de l'herpès simplex peut être latent dans le corps pendant une longue période et provoquer la récurrence périodique. Le développement de vaccins HSV-2 a été grandement améliorée en termes de sécurité et de l'efficacité des vaccins inactivés à des vaccins à ADN, mais il n'a pas encore été appliquée dans la pratique clinique.

1.3 état d'épidémie du virus du papillome humain

Wart is a benign skin disease caused by human papillomavirus infection of the skin mucosa, la plupart du temps provoqué par le type de VPH 1,2,4 infection, et la cause la plus fréquente de la main, pied et vulgaris est de type HPV2; acuminés condylomes est principalement causée par HPV6,11 type causé. L'incidence globale des condylomes acuminés entre 2001 et 2012 en moyenne 194/100,000. Chen et al Sihua analysé 2094 cas de condylomes acuminés, et a constaté que l'incidence clinique des condylomes acuminés a augmenté d'année en année, 20 à 50 ans est un groupe d'âge élevé d'incidence, et mâle, âge >50 années, évolution de la maladie >3 mois, lésions situées dans le canal du col et anal interne et l'herpès génital, infection des voies urinaires combinée, et sont des facteurs de risque de récidive du VIH positif. Les rapports montrent qu'au moins 80% des personnes sexuellement actives sont infectées par un ou plusieurs types de VPH, sur 15% sont infraclinique ou latent, et seulement 1% avoir des manifestations cliniques typiques.

1.4 La prévalence du SIDA

sida, également connu sous le syndrome d'immunodéficience acquise, est une série de symptômes causés par une infection par le virus de l'immunodéficience humaine qui conduit finalement à la mort de maladies sexuellement transmissibles. En raison de sa propagation rapide et une mortalité élevée, et il n'y a toujours pas de remède et de vaccins efficaces, il est devenu un problème mondial de santé publique. Selon le rapport de cas de sida, en date du Août 2016, le pays a indiqué 645,541 Infectées par le VIH / SIDA et les patients déclarés 198,523 des morts. Parmi eux, -Comportements sexuels à risque tels que ne pas utiliser les préservatifs, comportements sexuels multiples, partenaires sexuels multiples, et d'autres maladies sexuellement transmissibles sont autant de facteurs qui favorisent la propagation du sida. Dans l'enquête et l'analyse, il a été constaté que l'épidémie de sida en général domestique était faible, mais la situation épidémique était grave dans certaines régions, et le nombre d'infections et patients ont continué à croître lentement année par année. Le premier âge de comportement sexuel des groupes à haut risque a tendance à être plus jeunes, l'homosexualité masculine. La foule est devenue un pont pour la transmission du VIH. 2 Classification des maladies virales de la peau le plus grand nombre 500 types de virus provoquent des maladies infectieuses de la peau, et leur classification a aussi diverses normes. Les principes simples de classification comprennent principalement:①Type et la structure de l'acide nucléique (ADN, ARN, double brin, simple brin, circulaire, linéaire, segmenté);②The forme et la taille du virion;Structure ③Morphological de virion (symétrie de capside, la présence ou l'absence d'enveloppe);④Sensitivity aux solvants des lipides, etc.. Selon l'éruption après une infection, il peut être divisé en:1)Type de boursouflure, such as herpes simplex, zona, chickenpox, variole, etc.;2)Type Rash, comme la rougeole, rubéole, etc.;3)nouveaux biotypes, telles que verrues vulgaires, palais mou infectieux, etc.. Selon la composition chimique de l'acide nucléique, il peut être divisé en deux grandes catégories: le virus de l'ADN et l'ARN du virus, et différentes sous-classes en fonction de la taille et la forme du virus, la sous-structure et antigénicité des particules virales, comme indiqué dans le tableau 1.

Table 1 classification commune de la maladie virale de la peau

classification de virus     maladies liées
virus ADN Herpesviridae Virus de l'herpès simplex L'herpès simplex, éruption varicelliforme Kaposi, encéphalite
    virus varicelle-zona Varicelle, zona
    cytomégalovirus L'infection à cytomégalovirus, la maladie d'inclusion de cellules géantes
    virus EB Mononucléose infectieuse
    herpèsvirus humain 6 éruption cutanée aiguë des enfants, bébé rose éruption
    herpèsvirus humain 7 éruption cutanée semblable à la plaque
    herpèsvirus humain 8 Kaposi
    virus B virus B
  poxvirus virus variole Variole, vaccination, vaccine, l'eczéma de la vaccine comme
    virus vaccinia Nodules homme trayeur, clavelée
    prion infectieuse douce palais Contagious doux
    Singe de virus variolique Singe virus variolique maladie, la maladie du virus de singe Yaha
  Papillome multifocale virus vacuolid   verrues communes, les verrues planes, verrues, condylomes acuminés, sputum epidermal dysplasia, Bowenoid papulosis, oral focal epithelial hyperplasia
  Hepatitis virus   Pediatric papular dermatitis, hepatitis B antigenemia
RNA virus Small RNA virus Coxsackie virus Main, foot and mouth disease, foot and mouth disease, coxsack eczema, coxsackie virus rash
    Echovirus Echo virus rash, Boston rash
    Arbovirus Dengue fever, viral hemorrhagic fever
    Adenovirus Adenovirus rash
  Paramyxoviridae Measles virus Rougeole, atypical measles syndrome
    Respiratory fusion virus Respiratory fusion virus infection
    Rubella virus Rubella, rubella syndrome
  Retroviral   sida
Peut-être une infection virale de la maladie de la peau     érythème infectieux, éruption aiguë infantile, La maladie de Kawasaki

 

  1. maladie de la peau herpèsvirus humain

2.1 Herpèsvirus est un groupe de virus à ADN enveloppées avec des propriétés de la peau et neurotropes. Il est divisé en trois sous-groupes: un, b et c. Il y a 8 types qui peuvent infecter les humains. L'infection virale des cellules hôtes peut se manifester dans une variété de types d'infection, telles que les infections dominantes, infections latentes, infections intégrées, infections congénitales, etc.

2.1.1 L'herpès infection par le virus simplex

Virus de l'herpès simplex (HSV) type 1 l'infection initiale se produit chez les enfants, principalement causer des infections de la muqueuse de la peau et du cerveau autres que les organes génitaux. Type 2 infections primaires se trouvent principalement chez les jeunes adultes ou adultes. Ils sont transmis par contact étroit ou d'une infection verticale, causant principalement la mutilation génitale. Site ou une infection néonatale. Après le virus envahit la muqueuse de la peau, il forme une infection primaire dans la prolifération locale, et latente à long terme se cache dans les ganglions qui suivent les terminaisons nerveuses du nerf innervation. When the virus is stimulated by factors such as decreased resistance, the virus can be activated and migrated. Epithelial tissue distributed to the nerve endings. The mechanism of latent infection and recurrence may be related to immune escape after virus infection, inhibition of early immediate protein expression by viral latent transcript (LAT) gene, regulation of viral genome and host cell, viral genome coding. MicroRNA-mediated regulation is related to the sequence of CTCF-specific binding. Les manifestations cliniques de la gingivite herpétique, herpès simplex néonatal, eczéma herpétique, herpès vaccination, herpétique kératoconjonctivite, l'herpès génital et l'herpès récurrent, essentiellement caractérisée par un érythème, petites papules et de petites vésicules groupées, cassé Après l'ulcération, un ulcère superficiel est formé.

2.1.2 infection par le virus varicelle-zona

virus varicelle-zona (VZV) ou le type de herpèsvirus humain 3 (HHV-3) n'a qu'un seul sérotype et est le seul hôte de VZV. Le virus pénètre dans la circulation sanguine à travers la muqueuse respiratoire pour former virémie, which causes varicella or invisible infection. The posterior virus is lurking in the posterior root ganglia or cranial nerve sensory ganglia of the spinal cord. When the body is subjected to certain stimuli such as trauma, fatigue, malignant tumor, and weakness Etc., the latent virus is activated to replicate along the axons down to the inner region of the dominating region, and the affected nerves are inflammatory and necrotic. The clinical manifestations are clustered blisters distributed along the unilateral side of the nerve, accompanied by neuralgia.

2.1.3 Human herpesvirus infection

herpèsvirus humain (HHV)-4, EBV (EBV), is the causative agent of infectious mononucleosis and is associated with malignant lymphoma and nasopharyngeal carcinoma by adsorbing CD21 molecules on the surface of human B lymphocytes. Infected B cells, often manifested as extreme fatigue, pharyngitis or tonsillitis, large cervical lymph nodes, large liver and splenomegaly. cytomégalovirus (CMV) est l'agent causal de la maladie d'inclusion de cellules géantes et est nommé pour l'élargissement des cellules infectées avec de grandes inclusions intranucléaires. CMV est la plupart du temps une infection latente, qui peut être activé par des facteurs tels que la grossesse, de multiples transfusions sanguines ou la transplantation d'organes, et peut également provoquer une infection dominante. Le virus peut également se produire à la verticale, qui est nocif pour le fœtus. Il est l'un des agents pathogènes importants causant une malformation congénitale, et aussi une cause importante de la transplantation d'organes, tumeur et décès dus au SIDA. La structure morphologique de type herpèsvirus humain 6 (HHV-6) est similaire à celle d'autres virus de l'herpès, tandis que la virologie moléculaire et des études immunologiques montrent des différences. L'infection primaire peut causer papules ou bébé rose éruption chez les enfants, puis se cachent dans le corps humain depuis longtemps. lymphocytes du sang et les glandes parotides peuvent être des parties importantes de latence. Lorsque la fonction immunitaire du corps est faible ou un agent immunosuppresseur est utilisé, HHV-6 latent est activé, causant des maladies fébriles, pneumonie interstitielle, myélosuppression et l'insuffisance de la moelle osseuse chez des patients transplantés organes, et peut également travailler avec HHV-4. Causes de l'urticaire chronique spontanée. herpèsvirus humain 7 (HHV-7) est une découverte inattendue dans l'étude du sida. Comme HHV-6, il est latent dans le corps humain après l'infection primaire, mais sa part latente est pas entièrement comprise. herpèsvirus humain 8 (HHV-8), également connu sous le nom herpèsvirus associé au sarcome de Kaposi (KSHV), détecte l'ADN dans le sérum, plasma, et leucocytes du sang périphérique de patients atteints de la maladie de Kaposi. Des études ont montré que le HHV-8 peut être impliqué dans l'apparition du sarcome de Kaposi et les maladies prolifératives. Herpèsvirus dont EB, HHV-6, HHV-7, et HHV-8 peut contribuer à l'infection par le VIH et la progression, et l'inhibition de HSV peut réduire l'infectiosité du VIH-1 et de retarder sa progression.

2.2 la maladie infectieuse de la peau poxvirus

Poxvirus est un virus à ADN ds très grand et unique, qui ressemble à une brique et a une symétrie composite de la nucléocapside. The replication of all nucleic acids of the poxvirus is completed in the cytoplasm of the infected cells, and all the polymerases, ligases, etc.. of the cells are located in the nucleus and cannot be utilized by the virus. Donc, poxvirus viruses carry transcriptase in vivo and can transcribe and synthesize all the enzymes required for viral replication. The poxvirus can also directly synthesize its own envelope, rather than just modifying the host cell membrane. Poxvirus infection can form inclusion bodies in the cytoplasm of the host cell. virus variole, vaccinia virus, para-vaccinia virus and infectious soft prion are all poxviruses. The wild strain of variola virus has been extinct since 1977, and vaccinia virus is a vaccine against variola virus. Infectious soft prion is another poxvirus. Currently, type 4 and several subtypes are found, and close contact between the skin is the main mode of transmission. The clinical manifestation is gray or pearl color plate-shaped papules with a diameter of about 3 à 5 mm. La surface a éclat cireux. Le centre a fossa ombilical, qui peut extruder blanc laiteux substance semblable à du fromage, qui est une grande substance éosinophiles dans le cytoplasme des cellules infectées. contenant Hugh, appelé corpus doux calleux.

2.3 maladie de la peau du papillome humain

Le papillomavirus humain est un groupe de petits, virus à ADN non enveloppés qui induisent la production de tendons et papillomes dans la peau et les muqueuses de l'homme et une variété de vertébrés avancés tels que des lapins, les bovins et les chiens. Selon sa morphologie et les conditions pathogènes, le virus est divisé en trois types: papillomavirus humain, polyomavirus, et le virus de la vacuole. Parmi eux, papillomavirus humain (HPV) est devenu un agent pathogène important qui met gravement en danger la santé humaine. Plus que 200 différents types de VPH, sous-types et souches mutantes ont été trouvés pour infecter les cellules basales de la peau ou de la muqueuse des tissus, qui sont classés dans le type de peau et le type de muqueuse. type de peau HPV envahit généralement la peau des mains et des pieds pour causer des verrues communes; type de la muqueuse de la bouche infecte principalement les, gorge, respiratory tract or genital covering epithelium. HPV enters the cell through micro-disruption of skin mucosa to replicate and proliferate, leading to abnormal differentiation and proliferation of epithelial cells, causing epithelial benign neoplasms. Unlike the invasion of the general virus, HPV breaks down into basal cells and decomposes into individual components. After the genome is replicated, the protein is expressed and then reassembled into new particles, interfering with the expression of cytokeratin polypeptide, causing abnormal keratinization of epithelial cells. Studies have also shown that HPV may cause abnormal cell proliferation in the regulation of the cell cycle. In the clinical manifestations of common warts, les verrues planes, warts and condyloma acuminata, the typical skin lesions are yellow or brown pimples of yellow bean size, the surface is rough or smooth, and autologous inoculation can be formed after scratching.

2.4 Hepatitis virus-associated skin disease

Recent studies have found that many skin diseases may be associated with hepatitis C virus (VHC) infection, including cryoglobulinemia, nodular polyarteritis, delayed porphyria, lichen plan, urticaria, necrosis Sexual erythema, vitiligo, polymorphous erythema, pruritus and acquired bullous epidermolysis. The current replication of HCV in the skin or mucous membranes has not been clearly demonstrated. Pediatric papillary dermatitis is also considered to be a skin manifestation of hepatitis B virus infection, which is associated with the deposition of antigen-antibody complexes of hepatitis B virus.

2.5 Small RNA virus infectious disease

Coxsackie virus (Cox V) is classified into the microRNA virus family and the enterovirus genus. It is divided into groups A and B due to its different pathogenicity to suckling mice, which can cause Coxsack eczema. Echovirus has 38 serotypes that can cause a variety of serious clinical syndromes, such as aseptic meningitis, multiple radiculitis, myocarditis, epidemic myalgia, respiratory or rash disease. Studies have shown that Echoviruses E11 and E30 have high genetic variation and their 1/3 nucleotides are variable.

2.6 Paramyxovirus infectious disease

Measles is a highly contagious acute infectious disease characterized by fever, conjunctivitis, upper respiratory tract infection, Koplik plaque and systemic red maculopapular rash. It is highly contagious, from the fifth day after infection to the second after rash. It is contagious for 5 journées, and it can get long-lasting immunity. Two to four days after infection with measles virus, the virus replicates in the upper respiratory tract and spreads to the local lymphoid tissue, which is carried by the pulmonary macrophages into the blood and replicated in macrophages and lymphocytes to cause a second virus. The blood is spread to the whole body reticuloendothelial system and then spreads to the whole body epithelial tissue with prodromal symptoms. On the 13th to 16th day of infection, a wide-ranging skin rash appeared, and with the formation of a cellular immune response, specific antibodies appeared to terminate the replication of the virus. Rubella virus, also known as German measles, is a benign respiratory rash infection that has infectious diseases from 5 days before the rash to 2 days after the rash, showing fever, rash and superficial lymph nodes. Intrauterine infection can occur through the placenta, if the infection within 3 months of pregnancy can cause congenital malformations. Respiratory syncytial virus often causes lower respiratory tract infections in clinical practice, and a few cases show viral rash. Its virulence structure and maturation process are similar to other paramyxoviruses, and a special structural protein M2 plays a role in transcription and replication of the virus. Important role.

2.7 Arbovirus infectious disease

Arbovirus is a virus that spreads between vertebrate and bloodthirsty arthropod hosts. There are more than 250 kinds of viruses that can infect at least 80 species, including the Flaviviridae (B encephalitis virus, yellow fever). Disease virus, forest encephalitis virus), togaviridae (eastern equine encephalitis virus, western equine encephalitis virus, Venezuelan equine encephalitis virus) and Bunia virus family (hantan virus, Xinjiang hemorrhagic fever virus). The new arbovirus, Nanding virus, first discovered in Culex pipiens in 2011, may be associated with the development of acute encephalitis syndrome.

2.8 Parvovirus infectious disease parvovirus

B19 is a parvovirus known to be pathogenic to humans. It can replicate in human red blood cells and proliferate in skin cells, causing epidermal cell edema, dermal papillary vasodilatation, endothelial cell swelling and bleeding, causing infectious erythema and purpura. Etc., with facial, hip and limb-specific erythema as clinical features, there is a high infection rate and incidence in children in China.

2.9 Human acquired immunodeficiency syndrome

Human immunodeficiency virus (HIV), commonly known as HIV, can cause human acquired immunodeficiency syndrome. HIV belongs to the genus of primate immunodeficiency viruses in the retrovirus family of lentiviruses. HIV has a unique viral particle structure, its structural protein is mainly encoded by four groups of genes, the gag gene encodes the core protein of the virus, the pol gene encodes the enzyme required for viral replication, and the sequence beginning in the overlapping region of the pol and gag genes is called The por gene, which encodes the protease p22, plays a major role in the cleavage of the HIV protein precursor to form a terminal mature protein, which encodes the HIV envelope glycoprotein precursor gp160. When HIV enters the human body, its envelope glycoprotein gp120 infects T4 lymphocytes, infects other types of cells such as B lymphocytes, monocytes and different cell lines, and integrates its own DNA into the host cell DNA by reverse transcription in the target cell nucleus. Medium, or reassembled into new viral particles, releasing new HIV to kill cells, or entering the incubation period for life to be carried in infected cells and their progeny cells, once activated, mass reproduction. HIV is constantly killing host cells during reproduction, reducing T lymphocytes in the body, and other immune cells are also damaged, resulting in defects in immune function, leading to opportunistic infections and tumors in the body. Nowadays, the disease has swept the world rapidly, becoming the world’s most serious viral disease that endangers human health and life.

 

  1. Conclusion of viral skin diseases

With the development of medical technology, the improvement of human living standards, the transformation of lifestyles and the increase of the aging population, the disease spectrum will undergo significant changes. toutefois, molecular virological studies have shown that viruses have strong ability to evolve, adapt, and develop resistance. New viruses, especially those that are very lethal, are constantly being discovered. Old viral diseases are ups and downs, potential threats are serious, and the relationship between viral infections and clinical diseases is receiving increasing attention. Donc, in the new century, viral diseases are still an important issue threatening human health. It is necessary to actively strengthen research and continue to find new prevention and control measures to protect human health.

Peut-être que vous aimez aussi

  • Application

    Barrière cutanée Reconstruire

    Traitement de la peau sensible

    Traitement de la peau Scar

    Traitement de l'acnée

    Suppression des rides

    leucoderme traitement

    Plus

  • Contactez-nous

    Email: Sales@beautymedicalequipment.com
    Mobile: 0086 18162684887
    WeChat: 0086 18162684887
    Skype: myfotma

  • WhatChina